Favoriser l’innovation mais aussi pérenniser la tradition des savoir-faire.



Lorsqu’un entrepreneur d’une entreprise florissante décide de céder son entreprise lors de son départ à la retraite à ses 45 salariés dans la région nantaise –afin de préserver l’emploi– plutôt que de la céder à un prix plus élevé à des concurrents qui réduiraient l’effectif de celle-ci, le fonds Breizh-Coin pourrait dans un cas similaire envisager d’épauler le LBO mis en place pour la pérennité de l’activité.
Nous avons par ailleurs, de nombreux exemples en Bretagne d’entreprises viables qui furent mises en liquidation, et qui, reprises par les salariés et cadres grâce au soutien local d’un financement participatif ont permis de sauvegarder des emplois si ce n’est d’en créer de nouveaux.
Comme chaque décision d’investissement sera soumise aux votes de tous, cette pluralité d’intérêts -éventuellement divergents- mais, toujours focalisés sur le territoire bénéficiera in fine à tous les partenaires .Si nous pouvons espérer que les abstentionnistes soient peu nombreux (vote facilité sur plateforme et intérêt direct à faire fructifier son investissement), leurs voix manquantes lors d’un vote seront réparties entre la structure Breizh-Coin et le collège des 35 représentants élus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *