« Toute puissance est faible à moins que d’être unie » Esope.



Pourquoi, comment et pour quelle finalité vouloir fédérer 400.000 entreprises de toutes tailles (de la TPE à la PME sans oublier les ETI et autres grandes entreprises) ainsi que l’ensemble du commerce local sur les 5 départements et leurs 1,7 million de salarié.es autour du Projet Breizh-Coin afin que tous les habitants de la région Bretagne en retirent un profit pour leur avenir économique et environnemental ?
• En premier lieu, il est beaucoup plus facile d’abonder au quotidien avec quelques centimes un fonds d’investissement régional à travers un outil marketing qui récompense tous les acteurs du tissu économique et la clientèle de celui-ci que d’en appeler à une solidarité désintéressée.
Comme les centimes du quotidien restent propriété des entreprises sponsors ou collectées mais en tant que propriété investie dans des projets innovants, en échange d’un service, cette transaction commerciale qui permet de fertiliser le tissu économique breton au quotidien, et qui sera valorisée par le Breizh-Wall, s’imposera à moyen terme comme le baromètre rigoureux et transparent de la RSE de ce même tissu économique.

• Les consommateurs récompensés par les entreprises, enseignes ou commerce local participeront d’autant plus au projet que leur gratification différée pour fidélité sera investie conjointement avec ceux qui les récompensent.
Et comme l’ensemble des partenaires en tant qu’actionnaires des projets innovants participeront :
A la sélection des projets.
A la répartition des fonds pour chaque projet.
A l’élection de leurs représentants par secteur d’activité et par département.
A la bourse d’échange, achats et ventes à date fixe (journée Breizh-Coin) de leurs participations.
On ne peut que miser sur le fait que leurs choix judicieux enrichiront l’ensemble.
• Si l’intelligence collective nous mène toujours plus loin, il ne fait alors aucun doute que des centaines de milliers de cerveaux d’entrepreneurs en prise avec leur territoire et son économie, soient les plus avisés pour jauger de la pertinence de projets innovants dans lesquels ils vont investir la rémunération d’un service marketing qui les valorise. Cette même intelligence collective renforcée par 4,6 millions de consommateurs (chacun d’entre nous) ne sera pas seulement focalisée sur l’innovation numérique ou technologique, mais aussi sur l’innovation sociale et organisationnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *